Accueil | Nous joindre | Zone partenaires | English |
Retour aux projets

Projets de recherche

Épaississement des pulpes de résidus miniers destinés à la déposition en surface ou à la fabrication des remblais en pâte cimentés à l’aide des polymères superabsorbants

L’objectif principal de ce projet de recherche est d’évaluer expérimentalement l’utilisation des polymères super-absorbants (PSAs) dans l’épaississement/densification des pulpes de résidus miniers (PRM) destinés soit à la déposition en surface dans des parcs à résidus, soit à la fabrication de remblais épaissis/densifiés cimentés à consistance de pâte destinés au remplissage des chantiers ouverts sous terre. Les objectifs spécifiques du projet sont : i) d’optimiser les dosages en PSAs dans les PRMs; ii) d’évaluer des paramètres influençant les capacités d’absorption des PSAs; iii) d’évaluer la stabilité physique et chimique à long terme des PSAs avec l’eau absorbée et le potentiel de séquestration de métaux/métalloïdes lourds; iv) d’étudier les propriétés physico-chimiques, rhéologiques et mécaniques des remblais cimentés en pâte fabriqués avec des résidus miniers épaissis/densifiés à l’aide des PSAs. Comme résultats attendus, il est anticipé que les objectifs visés de densification (% solide compris entre 70 et 90%) des PRMs pourraient être atteints en variant le dosage des PSAs et leur temps de résidence selon leur mode d’ajout. Aussi, des recommandations seront émises en vue de l’application de cette nouvelle technique d’épaississement/densification des pulpes de résidus à l’échelle du site minier par le biais d’essais pilotes complémentaires via la construction de cellules de terrains. En termes de retombées escomptées, ce projet de recherche permettra l’acquisition de connaissances théoriques et techniques sur le potentiel d’utilisation des PSAs pour l’épaississement/densification des pulpes de résidus destinées à l’entreposage dans les parcs à résidus (en surface) et dans la fabrication des remblais cimentés en pâte destinés au remplissage des vides souterrains. La réalisation de ce projet permettra à terme de pouvoir réduire drastiquement les coûts liés à la gestion des parcs à résidus ainsi qu’à celle des eaux minières. Cette réduction des coûts serait attribuable à l’amélioration considérable anticipée de la capacité de déshumidification des pulpes de résidus à un coût raisonnable et possiblement à l’élimination des unités conventionnelles de cyclonage, d’épaississement et/ou de filtration des pulpes de résidus dans les usines de traitement et/ou de remblai cimenté en pâte. Aussi, il est anticipé une réduction des coûts liés aux traitements des eaux dans l’éventualité où les possibilités de rétention des métaux et métalloïdes lourds seraient encourageantes. Ce projet sera réalisé à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) en collaboration avec le Centre National en Électrochimie et en Technologies Environnementales (CNETE) du Collège Shawinigan, l’Université de Sherbrooke et Partenariat Mines Agnico Eagle Ltée et Yamana Gold. Il permettra de former du personnel hautement qualifié (PHQ) et de développer de nouvelles connaissances qui seront transférées à l’industrie minière et à tous les autres utilisateurs des secteurs publics et privés œuvrant en environnement minier.


 Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT)

Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier 

Le FRQNT a pour mission :

  • de promouvoir et d'aider financièrement la recherche dans les domaines des sciences naturelles, des sciences mathématiques et du génie;
  • de promouvoir et d'aider financièrement la diffusion et la mobilisation des connaissances dans les domaines de la recherche liés aux sciences naturelles, aux sciences mathématiques et au génie;
  • de promouvoir et d'aider financièrement la formation de chercheurs ;
  • d'établir tout partenariat nécessaire, notamment avec les universités, les collèges, l'industrie, les ministères et les organismes publics et privés concernés.

Chercheur principal: Tikou Belem (UQAT)


Collaborateurs: Abdelkabir Maqsoud (UQAT), Mamert Mbonimpa (UQAT), Ammar Yahia (U. de Sherbrooke) et Jean-François Lemay (Centre national en électrochimie et en technologies environnementales)


Étudiants